Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 18:34

 

 

pour commencer, une petite vidéo concernant la visite de lempereur et de l'impératrice du japon qui visitaient un village près de fukushima le jour où nous nous réunissions, à 5, sur les marches de l'église de crest.

 

akihito a 78 ans, et avait donc 11 ans au moment de hiroshima, et 76 au moment de fukushima. il a pris ses fonctions en 1989. moi, j'avais 8 ans au moment d'hiroshima. c'est depuis cette date que je suis "anti-nucléaire".

 

à regarder l'image de ce vieil homme et de sa femme, à voir la peau magnifique, ils ne sont pas fumeurs ! ils semblent humbles et modestes et ne portent pas de costume magnifique comme nos hommes politiques. il a même l'air habillé comme les vieux qu'on voit à crest. pas de service d'ordre monstrueux  comme les chefs d'état français.

 

j'ai cherché sa photo officielle, et je l'ai comparée à celle de la reine d'angleterre. y'a pas photo !

 

nous étions 5 ! malgré pas mal de mails, et une annonce parue dans 2 petits médias locaux. les présents étaient venus par mail. qu'est-ce qui nous rassemblait ici ? les mots "solidarité avec les japonais", j'espère.

 

福島第一原子力発電所: ce qui signifie fukushima n°1. a été mise en service le 26 mars 1971. sur le modèle des centrales américaines. elle a été construite de 1967 à 1979. akihito n'était pas encore empereur... plus de détails ici sur la centrale :

link

 

nous étions 5 dans cette douce après_midi d'octobre sur les marches. des ados trainaient, les uns à faire exploser des pétards, les autres à chercher quoi faire.

 

"bande de nazes !" cria claire aux gamins qui faisaient péter leurs pétards. moi, ça me réjouit les gamins qui le font, ils adorent le bruit, la surprise de l'explosion. je comprends jamais pourquoi les adultes haïssent les pétarades à ce point. ont-ils oublié leur enfance ?

 

la conversation roula sur les éoliennes, le photovoltaïque, et la proximité de pierrelatte. nous serions dans la zone d'exclusion, comme de nombreux villages près de fukushima.

la conversation roula beaucoup sur: si ça pète, qu'est-ce que je fais ?

 

à ma grande surprise, une réponse immédiate fut: "je prends mon petit vélo et je me barre".

 

ça, je comprends pas. je peux pas comprendre. nous sommes "antinucléaires" et nous n'imaginons pas la solidarité, l'aide aux copains, aux voisins ?

- bon, alors je peux pas mettre une remorque à mon vélo, parce que ça passerait pas au milieu des véhicules. ok, on laisse les vieux sur place et on se tire. je vais pas passer chez roger le prendre dans ma bagnole en passant, ça me ralentirait.

 

une autre position était: bon, je reste et je mange mes raisins. je la trouve plus zen.

 

tu te rends compte: pendant que ça pétait, les 50 de fukushima, ils en étaient à chercher des batteries de voitures, pour remplacer le groupe électrogène qui avait sauté. et tepco n'avait pas le fric pour payer. et certains se sont cotisés. en plus la réglementation administrative leur interdisait le transport des batteries.

des fois, comme ça tient à peu de choses ...

 

ceux qui se sont barrés vite fait, ils n'avaient pas de vélo, ils se sont rtrouvés bloqués sur des routes impraticables, ou en panne d'essence et des station-services détruites, ou sans carburant.

ils se sont barrés vite fait, certains, en laissant leurs chiens, leurs vaches. y'en a pas beaucoup qui sont revenus chaque jour, comme ce fermier, pour nourrir leurs vaches.

ils ont abandonné les chiens, les chats.  la grand-mère aussi ?

 

tout ce que j'en dis là, c'est juste des trucs qui me passent par la tête.

 

"bande de nazes" d'anti-nucléaires qui ne connaissez rien à la solidarité. ni avec les japonais, ni avec le voisin. du coup, ça m'a fait réfléchir au diplôme de liquidateur que propose sdn26/07. je vais me porter volontaire comme "liquidateur".

en cas de catastrophe, de feu, on peut aller voir si on peut porter secours, où ça en est.

en fait ça s'auto-organise tout seul.

 

si vous êtes sur facebook, une page d'aide à fukushima: hébergements:

link


Repost 0
Published by le blog du 26400 - dans nucléaire
commenter cet article
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 20:27
 
SOLIDARITE AVEC LA REVOLUTION DES HORTENSIAS
Non au redémarrage du nucléaire au Japon - Arrêt Immédiat partout ailleurs  !
 
En solidarité avec ceux qui au Japon se révoltent contre le redémarrage des réacteurs et prévoient un week-end de mobilisation les 13 et 14 octobre, pour tous ceux qui résistent à l’ordre nucléaire et demandent l’arrêt immédiat, inconditionnel et définitif de cette industrie :
 
Rassemblement le samedi 13 octobre 2012 à 15h,
devant l’ambassade du Japon,
7 avenue Hoche, 75008 Paris
 
Au mépris des conséquences dramatiques et permanentes de la catastrophe de Fukushima toujours en cours, le gouvernement japonais persiste à promouvoir un mix énergétique incluant le nucléaire au moins jusqu’en 2030, et a donné son accord pour le redémarrage de deux réacteurs de la centrale de Ohi.
 
Depuis des mois, toutes les semaines, les Japonais se mobilisent. Le mouvement, maintenant connu sous le nom de Révolution des Hortensias, s’intensifie et ce 29 juillet 2012 c’est environ 200 000 personnes qui se sont rassemblées à Tokyo pour s’insurger contre cette décision et demander l’arrêt définitif du nucléaire.

Vivre avec un dosimètre autour du cou, soupçonner la nourriture et finalement se résoudre à l’ingérer quand même, ne pas boire l’eau du robinet sans peur, éviter de circuler sous la pluie porteuse de particules radioactives, ne plus pouvoir emmener les enfants jouer dehors, tout cela est insupportable, inacceptable.
 
Au Japon, comme en ex-URSS, et dans toutes les zones contaminées, le plus banal des actes quotidiens devrait dorénavant et pour toujours être soumis au contrôle de la radioactivité, ou pire, sera laissé à l’auto-contrôle permanent qui transfère la responsabilité des conséquences du crime à celui qui n’a d’autre choix que de les subir.
 
Pour les Japonais qui se révoltent contre le nucléaire et pour nous tous qui refusons d’être les victimes de la prochaine catastrophe,  le mot « vie » a encore un sens.
 
NI SILENCE, NI OUBLI, NI RESIGNATION !
Soyons nombreux : des bougies, des percussions, des hortensias... pas de logos…
 
*

 
 
 
 
 
* Nous sommes des individus indépendants qui souhaitons agir en solidarité avec les antinucléaires japonais et en écho à leurs 
actions. 
Notre premier rassemblement, le 10 mars 2012 à Paris, répondait à 
l'appel du groupe japonais Frying Dutchman « Human Error : One 
Milllion Person Parade » http://fryingdutchman.jp/eng.php
je vous propose d'en faire une version locale en nous retrouvant devant l'église, à Crest, samedi 13 octobre à 15 h pour réfléchir ensemble à ce sujet.



Repost 0
Published by parti-pirate-26400 - dans nucléaire
commenter cet article

Présentation

Recherche

Liens